Menu
Fermer

Villa Mae

Roquebrune sur Argens, Côte d'Azur

Descriptif

Derrière les pierres séculaires, il y’a une histoire qui se raconte. Celui d’un village médiéval surplombé par un Rocher. Roquebrune-sur-Argens, c’est la Provence et ses hauteurs, où l’on déambule entre terre et mer. Mais la magnificence, ici, n’a rien de lisse : les préciosités médiévales s’entrelacent et ponctuent çà et là les trois quartiers : du Village et ses pittoresques maisons à arcades, à la Bouverie offrant sur un plateau la nature dans son plus simple appareil. Jusqu’aux Issambres, parsemés de plages ombragées par des pins, pour ne jamais perdre de vue la Grande Bleue.
C’est ici, que nous nous arrêtons, pour dévoiler un projet de rénovation et surélévation d’une bâtisse provençale.
Celle-ci aura pour sujet la métamorphose dans un nouveau genre. Il est prévu d’insuffler une seconde jeunesse à cette demeure familiale et faire de l’architecture moderniste, sa nouvelle identité.

Puis, quelques pas au détour du chemin conduisent vers une réinterprétation de l’existant, le propos étant d’apporter un regard contemporain sans dénaturer le charme d’antan.
L’exercice premier a consisté à restructurer l’édifice dans sa globalité en y ajoutant un étage.
Et rationnaliser en fluidifiant les espaces car, comme dans beaucoup de maisons de caractère, la construction se révélait pleine de nœuds, de pièces ne circulant pas entre elles.
Pour cela, il a été choisi de renouer avec une distribution ouverte faite de volume dans une idée de promenade intérieure.

De ses baies vitrées, l’on perçoit le littoral flirtant avec les nuées de lumière qui viendraient poindre à l’horizon. D’emblée, il nous a semblé important de préserver le site au maximum, d’intégrer pleinement l’architecture à l’altimétrie du terrain naturel.

En parallèle les extérieurs s’offrent eux aussi une cure de jouvence. Le jardin a été repensé, dans une profusion de pins, de chênes, de plantes sauvages, de graminées et d’herbes folles.
Cet enclos romantique, aussi beau l’hiver que l’été, a été restructuré afin de définir différents points de vue visibles depuis la maison. Et que dire de la piscine devenue un couloir de nage moderne qui met en perspective le paysage environnant.

Ce style plus graphique ne renie pas pour autant ses réminiscences provençales. La façade habillée de pierres naturelles en fait l’hommage, mais invite d’autres matériaux comme le bois.
Une façon d’inscrire la résidence dans une volonté de simplicité sophistiquée guidée par l’esthétique de l’essentiel.

Type d'ouvrage
Localisation
Année
Architecte
Surface de plancher

Maison Individuelle

Roquebrune sur Argens, Côte d'Azur

2021

Eric Santos Architecture

340 m²

Voir aussi